Le même rituel, les mêmes gestes
Say

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Le même rituel, les mêmes gestes

Par Say - 03-10-2007 19:55:44 - 4 commentaires

Chalut

 

 

Je me suis souvent posé la question sur l'aspect social voire collectif d'un sport aussi individuel que la course à pied. Autour de nous, nos entourages respectifs partagent rarement nos aspirations, vivent plus ou moins bien les week end où on part faire une sortie longue au mieux, ou au pire une course à l'autre bout de la France voire au delà.

 

Puis vint la fée internet. Des listes de diffusion telles que le Zoo, le forum cap.net de Serge et bien entendu Kikourou sont apparus. En consultant les statistiques, on voit une croissance énorme des consultations sur tous ces sites. Etions nous entrés dans une vague de coureurs consommateurs eu égard au comportement de certains sur des courses de masse et même sur des trails longs? Va-t-on vers une banalisation, un packaging commercial de notre liberté et du plaisir de courir?

 

Mais au fait, que partage-t-on vraiment sur les routes et les sentiers? Qu'est qui fait qu'on se retrouve si facilement en groupe? Je vous avoue que j'ai franchement douté de nous. Puis vint ce moment un soir d'arrivée à Pralognan où le Blueb a jeté la tente du Troll en plein milieu de la place du centre du village, entrainant la confusion et la venue -on va dire bienveillante- de la police municipale et d'un CRS. A ma grande surprise, malgré la fatigue de la course, le "stress" relatif du retour sur la capitale, le Troll a été géant : il s'est fendu d'un grand sourire en disant : "bon, tu fais ch..., il va falloir que je la referme!". Là j'ai commencé à me dire qu'il y avait autre chose que de l'intérêt dans les relations entre coureurs. Est-ce que ce ne serait tout simplement pas de la complicité?

 

Le Off en Ardèche devait confirmer ou infirmer cette hypothèse. Là il s'agissait du noyau de Kikourou amputé de quelques éléments qui ne pouvaient pas venir. Après l'habituelle phase de découverte où chacun restait un peu timide (pourtant qu'est ce qu'on a pu échanger auparavant sur notre site!), les langues et surtout les gestes sont devenus des attitudes de personnes familières. Tout se passait comme si on était de vieux amis qui ne s'étaient pas vus depuis longtemps, voire trop longtemps. Mais ce phénomène, on le retrouve un peu partout et ne dure pas au delà du temps d'un repas généralement et des retrouvailles. Le vrai révélateur a été quand le rappel du départ vers la sortie dans les collines de Beauchastel a sonné. Là, les sourires sont devenus plus solennels, chacun est alors entré dans un rituel très spécifique à notre sport. Se changer, s'étirer pour certains, remplir sa poche à eau ou sa gourde, se passer de la crême anti frottement, se chausser et regarder le modèle de chaussures de son voisin, parler pour se rassurer, etc... L'autre indicateur fut le moment du coucher. Les campeurs et même certains qui ne campaient pas avaient tous une frontale déjà vissée sur la tête ou à la main.Je me suis rendu compte qu'on faisait tous les même choses. Alors forcément, si on vit les mêmes choses, les même difficultés dans l'effort malgré des sensibilités différentes, ça rapproche les gens.

 

Les mêmes gestes, le même rituel. Ce soir là, je me suis senti membre d'un groupe d'amis qui partagent la même passion.

A peluche

Coli

Billet précédent: Le goeland bilingue
Billet suivant: Le 4 octobre 2007 (bis)

4 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 03-10-2007 à 20:37:03

Oui... et pas facile de se quitter après ces moments partagés... Mais, heureusement, il y a la perspective de la prochaine rencontre ;-))

Commentaire de jepipote posté le 03-10-2007 à 21:02:19

j'ai hate de partager de tels moments.... vivement la sainté!!

Commentaire de Moicélolo posté le 03-10-2007 à 21:57:29

Grâce à vous tous kikoureurs, à cet esprit de groupe j'ai pu retrouver le goût et les sensations de la course à pied. Merci beaucoup. Je languis moi aussi les prochains rassemblements... on s'verra à la Sainté... Merci à toi Coli pour tout ce que tu fais... On sent vraiment ta présence au sein de l'équipe Kikouroù.

Commentaire de Khanardô posté le 04-10-2007 à 13:04:23

C'est vrai que l'on peut douter de la réalité de ce qui se passe aux moments des rencontres des kikous entre eux (courses, off, restos...)
Il n'est que voir, d'ailleurs, les réactions souvent incrédules de notre entourage, qui s'étonne -à juste titre ?- des relations qui sont en train de se développer après être nées sur un forum Internet.
Et pourtant, cela est bien réel.
Le côté quasi "miraculeux" de la chose doit nous inciter à protéger ces relations, cette ambiance, cet état d'esprit. En particulier par rapport aux dangers que court tout forum internet par rapport à des intrusions (trolls...), ingérences (commerciales...) et toutes autres menaces qui pourraient aboutir à la perte de cet esprit Kikourou que tu as bien décrit.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 90886 visites